C'est bientôt le WE, et je vous propose la lecture d'un petit article de Jeff Sutherland qui explique combien il est mieux (à ses yeux) d'utiliser les story points plutôt que de faire des estimations en heures.

Time

Cet article vous mettra en jambe pour un sujet que je souhaite traiter bientôt sous la forme de 2 billets un peu provocateurs qui expliqueront que le Gantt Chart est un outil inutile (et même dangereux) pour la planification. Comme le Gantt est évoqué sous la forme d'une boutade dans l'article de Jeff Sutherland, ça tombe très bien : des investisseurs lui expliquent n'avoir jamais vu un Gantt Chart correct sur leurs projets, ce qui est normal ... mais je m'avance déjà trop (un peu de teasing ne nuit pas... ;-) ).

Revenons à nos moutons : en bref, mon avis est que l'utilisation des heures n'a pas d'intérêt pour la bonne conduite d'un projet, si on utilise les poids (story points) correctement. En revanche, rien ne vaut une planification en temps pour la plupart des décideurs... on peut donc utiliser les poids pour faire avancer le projet, et les heures pour en présenter l'avancement et faire le reporting (vers le sponsor, par exemple). Pour le passé, c'est simple puisqu'il suffit de consolider les temps de travail de chacun, et pour le futur, la vélocité peut aider et suffit dans la plupart des cas. Jeff Sutherland

Maintenant si vous voulez un avis plus éclairé (et aussi un peu plus radical : certains chiffres qu'il donne sur la productivité sont hallucinants !), voici le lien vers l'article de Jeff Sutherland

N'hésitez pas à vous plonger également dans son blog.

Bon WE à vous !