Agilateur

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 12 décembre 2012

Mesurez votre agilité

NokiaTest

On se demande souvent si un projet est agile ou non.

En soi, la question semble intéressante, mais elle est pourtant stupide. D’abord parce que l'agilité est une philosophie et un état d'esprit plus qu'une méthode. Mais surtout parce qu'on a beau toujours chercher à rendre le monde manichéen, nous savons bien que rien n'est jamais ni tout noir, ni tout blanc.

Bref, la bonne question à se poser n'est pas de savoir si on est agile ou pas, mais de savoir à quel niveau d'agilité on se situe. C'est à cette question bien plus pertinente qu'a tenté de répondre un test mis en place au départ chez Nokia, puis amélioré et répendu ensuite dans d'autres entreprises. Le test est basé sur quelques questions brèves et simple, même si vous verrez qu'il n'est pas toujours aisé de savoir de situer sur tous les points.

Bref, fini les grandes phrases, si vous voulez connaitre le niveau d'agilité de votre projet, allez jeter un oeil sur le Nokia test.

mardi 4 décembre 2012

Faites bouger vos présentations avec Prezi

Il faut reconnaître qu'il y a parfois des orateurs charismatiques et passionnants, dont les présentations en réunion ou en conférence emportent l’adhésion de tous, si ce n'est sur le fond, au moins sur la forme. 

Si, comme moi, vous n'en faites pas partie, et si vous aussi vous avez l'impression de perdre votre temps à toujours ressasser les mêmes listes de points avec du texte à rallonge sur vos slides Powerpoint, essayez donc ce nouvel outil de conception de présentations. Il s'appelle prezi et est disponible sous la forme d'un site web (inscription et connexion web indispensables, donc...). L'idée est de rendre les présentations dynamiques et de vous inciter à faire des choses un peu plus ... design :) 

Adieu, donc, les fameux "slides" qui défilent : une seule zone sert ici à toute la présentation, mais voyez plutôt ça comme un terrain sur lequel vous allez emmener votre audience se ballader, avec parfois des poses d'observation sur des positions clés. La possibilité de zoomer, par exemple, et la fluidité du mouvement lorsqu'on passe d'une idée à l'autre aident le spectateur à suivre le cours de votre pensée. Bref : à essayer dès que possible, surtout qu'il est possible de partager vos présentations.... ce qui vous permet aussi de consulter celles des autres.

La prise en main est assez rapide, mais si vous ne voulez pas perdre de temps, allez donc visualiser les vidéos ci-dessous et en quelques minutes, vous serez devenu familiers des techniques de base et vous commencerez à vous amuser.

Tutorial, step 1 : Getting started 

Tutorial, step 2 : Grouping and Layering 

Une méthode en 3 étapes pour rendre vos présentations plus attractives

Donc, si vous avez une présentation à faire dans les jours à venir, vous savez ce qu'il vous reste à faire :)

vendredi 16 septembre 2011

MS Project : un peu de tuning ?

Suite à un tweetTweet provocateur MSProject quelque peu provocateur de votre serviteur, évoquant l'application phare de la gestion de projet des années 90 (voir le message en question ci-contre), j'ai été envahi de messages sur la question.

Bon... en fait, je n'en ai reçu que 2... mais les échanges ont été enrichissants puisqu'ils m'ont permis de découvrir un petit outil amusant autour de ce logiciel (quand même : je ne suis pas fermé aux bonnes idées... même quand ça concerne MS Project :-)).

Voici donc un lien vers un addon à la version 2010, qui permet d'apporter une coloration "Scrum" plutot intéressante. Ce n'est pas une transformation profonde de l'outil et la vidéo de démonstration ne nous épargne pas l'inévitable vue Gantt chart, mais bon : c'est une démo en 4 minutes et il faudrait essayer en live sur un petit projet pour voir ce que ça donne réellement. A suivre, donc...


Bref, si vous avez des retour d'expérience sur cet outil, n'hésitez pas à nous en faire profiter en commentaire ci-dessous.

Une idée à suivre, en tout les cas.

source (addon MS Project sur "Noham's blog")

mercredi 14 septembre 2011

Apprendre à apprendre

En gestion de projet comme dans bien des domaines, il ne faut jamais se reposer sur ses acquis et toujours chercher à acquérir de nouvelles compétences. Inévitablement, on passe alors par la case "formation" et parfois aussi par son paroxysme, la "certification" (non : ce n'est pas un gros mot !). Certes, l'un et l'autre sont souvent utiles, mais il faut garder à l'esprit que l'objectif de tout ça n'est pas de passer des certifications ! Le but principal est bien d'apprendre, de comprendre, de questionner et même de douter... pour améliorer son savoir et ses compétences. Voici d'ailleurs une de mes façons préférée d'apprendre :

Apprendre au soleil

Or si l'on peut espérer comprendre quelques principes de prince2 ou PMI à force de suivre des trainings, est-ce que l'un de vous a déjà pensé à s'incrire à une formation pour apprendre ... à apprendre ?

Voici bien l'idée qui se trouve derrière un article qui, bien que datant un peu (Novembre 2006 ... quand même... ça remonte presque à la préhistoire :-)), présente l'avantage d'être très complet (je ne m'aventurerai pas à dire "exhaustif", mais on doit s'en approcher). On y trouve des techniques pour les étudiants, des aides visuelles, des outils pour les enseignants et les formateurs ... il y a même quelques conseils pour les parents ! (le préféré de mes enfants : "Use video games" ... ha ha !)

Le voici : Hacking Knowledge: 77 Ways to Learn Faster, Deeper, and Better

Et puisqu'on parle d'améliorer la transmission des savoirs, une belle mind map (carte heuristique) en français pour les plus visuels d'entre vous (par François Guité). Elle reprend 46 des 77 techniques décrites dans l'article initial, en les rangeant un peu différemment. Seul inconvénient : elle est plus orientée vers les apprentissages scolaires, mais il y a quand même quelques de bonnes choses à en retenir. (Pour la voir, cliquez sur le bout de la carte ci-dessous)

Mind Map apprentissage

Comme me l'a dit un jour un collègue : "On n'est jamais chef de projet... on continue à le devenir, tous les jours un peu plus". Vous voici armés pour le devenir mieux encore !

vendredi 2 septembre 2011

Halte à la dictatures des estimations en heure !

C'est bientôt le WE, et je vous propose la lecture d'un petit article de Jeff Sutherland qui explique combien il est mieux (à ses yeux) d'utiliser les story points plutôt que de faire des estimations en heures.

Time

Cet article vous mettra en jambe pour un sujet que je souhaite traiter bientôt sous la forme de 2 billets un peu provocateurs qui expliqueront que le Gantt Chart est un outil inutile (et même dangereux) pour la planification. Comme le Gantt est évoqué sous la forme d'une boutade dans l'article de Jeff Sutherland, ça tombe très bien : des investisseurs lui expliquent n'avoir jamais vu un Gantt Chart correct sur leurs projets, ce qui est normal ... mais je m'avance déjà trop (un peu de teasing ne nuit pas... ;-) ).

Revenons à nos moutons : en bref, mon avis est que l'utilisation des heures n'a pas d'intérêt pour la bonne conduite d'un projet, si on utilise les poids (story points) correctement. En revanche, rien ne vaut une planification en temps pour la plupart des décideurs... on peut donc utiliser les poids pour faire avancer le projet, et les heures pour en présenter l'avancement et faire le reporting (vers le sponsor, par exemple). Pour le passé, c'est simple puisqu'il suffit de consolider les temps de travail de chacun, et pour le futur, la vélocité peut aider et suffit dans la plupart des cas. Jeff Sutherland

Maintenant si vous voulez un avis plus éclairé (et aussi un peu plus radical : certains chiffres qu'il donne sur la productivité sont hallucinants !), voici le lien vers l'article de Jeff Sutherland

N'hésitez pas à vous plonger également dans son blog.

Bon WE à vous !

- page 1 de 3